« Un soutien-gorge, tu porteras »

En ce mois d’octobre « rose », parlons de soutien-gorge. Son rôle est de plus en plus remis en cause. D’ailleurs, la majorité d’entre nous portons un soutien-gorge plus pour répondre à un besoin esthétique (pas de téton visible) qu’à un réel besoin physique (douleurs dorsales par exemple).

Aujourd’hui je vais vous exposer les raisons pour lesquelles le port du soutien gorge est mauvais pour la santé et comment parvenir à arrêter d’en porter – ou presque !

NB : Comme je ne suis pas médecin, mes sources d’information sont :

http://www.seinsermentsolidaire.com/t218-soutien-gorge-et-cancer-du-sein

http://www.freetheboobies.fr/



3 raisons d'arrêter de porter un soutien-gorge :
  1. Cancer du sein. Même si nous ne pouvons pas dire avec certitude que porter un soutien-gorge favorise le cancer du sein – car aucune étude n’a été menée dans ce sens – les faits sont là : les femmes issues de sociétés ne portant pas de soutien-gorge (comme en Asie) développent moins de cancer du sein que les femmes Occidentales.
  2. Chute de la poitrine. Oui donc comme son nom l’indique… ah ben non en fait, c’est totalement contradictoire : ce qui est censé soutenir votre poitrine va en réalité la faire tomber plus vite. Les soutien-gorges limitent effectivement la croissance et le renforcement des tissus de soutien des seins. Pour illustrer, c’est comme si vous portiez vos chaussures de running tous le temps : au bout d’un moment les muscles des pieds se « relâcheraient ». Ainsi, les muscles sous la poitrine fonctionnent de la même manière : à être trop soutenus, ils deviennent plus paresseux – et bonjour la poitrine dégoulinante dans quelques années !
  3. Kystes. En effet comme le soutien-gorge compresse les vaisseaux lymphatiques, les toxines ne sont plus éliminées naturellement par le drainage lymphatique. Des substances toxiques s’accumulent dans votre sein conduisant par la suite à la formation de kystes. Miam.

Raison bonus : c’est très désagréable à porter !


Comment ?

On peut bien sûr y aller progressivement. C’est-à-dire qu’on va petit à petit privilégier ceux sans armatures, puis ceux sans bretelles. Les plus courageuses peuvent totalement arrêter de porter quoi que ce soit en dessous de leur haut au profit de top composé d’un tissu un peu plus épais pour éviter que les tétons ne soient visibles – même si je ne vois pas en quoi un téton féminin serait indécent, mais c’est un autre débat.

D’ailleurs on peut profiter du temps passé à la maison pour laisser la poitrine totalement respirer. Après tout, « faites comme chez vous » !



Personnellement j’essaye de m’habituer à ne plus porter de soutien-gorge lorsque je suis chez moi. Toutefois pour la vie « extérieure » je préfère continuer d’en porter tout en privilégiant le port d’une brassière.

Que pensez-vous du port du soutien-gorge ? Allez-vous arrêter d’en porter ?

signature2

Publicités